jeudi 2 février 2023 il est 10h24
cassette vhs sur une table
Société
 

Copier facilement ses cassettes VHS sur clé USB

La cassette VHS ou vidéo home system est le support le plus populaire des années 80. Elle est l’une des produits phares de la société japonaise JVC à l’époque. Elle est reconnue mondialement et de nombreux professionnels en cinématographie l’ont adoptée en tant que principal outil de travail. C’est d’ailleurs pourquoi les chansons et les films nostalgiques sont tous conservés dans ces cassettes. La VHS est aussi une bande très prisée par le grand public pour confectionner des vidéos de famille. Mais au fil des années, les cassettes se démagnétisent et la numérisation est recommandée tant que la cassette est encore lisible. Que faut-il faire ?

Les préparatifs avant la numérisation de la VHS

La numérisation est le procédé actuel qui permet de convertir le contenu des cassettes en fichier numérique. Ce dernier sera ensuite transféré vers un support comme une clé USB et en général une contenance de 128 Go peut stocker jusqu’à 30 cassettes VHS de 60 minutes. La numérisation peut être effectuée par des professionnels dans un laboratoire mais si on dispose de pas mal de cassettes, il vaut mieux le faire soi-même. Dans ce cas, il faut rassembler les matériels adéquats.

La première étape consiste à la vérification de l’état de la cassette puisqu’elle peut être l’hôte des toiles d’araignées durant tout ce temps. La bande est très sensible à l’humidité, à la poussière et au champ magnétique. Il se peut qu’elle soit entortillée ou pourvue de moisissure. Un rembobinage avec un crayon est donc nécessaire pour savoir si la cassette est encore en bon état. Il faut essuyer doucement les bandes avec un torchon sec ou un morceau de coton et décoller avec la main si elle ne roule pas assez. Le boîtier en plastique doit aussi être nettoyé avec un coup de pinceau.

Lisez aussi :  7 plats à absolument essayer aux États-Unis

Si on veut offrir la numérisation d’une cassette VHS à un proche, il faut prendre bien soin de la qualité de la vidéo. Cela dépend des outils qu’on utilise et de leur fonctionnement. Ainsi, un matériel de lecture tel qu’un magnétoscope, propre et en état de marche est indispensable. Il faut un ordinateur de bureau ou portable (Windows ou Mac), un convertisseur, des connectiques (câble Cinch ou RCA, câble s-vidéo, prise péritel), et une clé USB bien évidemment. 

Plein de cassette vhs

Les différentes étapes de la numérisation d’une VHS

Pour transformer le signal analogique original en signal numérique, on utilise un convertisseur. Celui-ci contient une puce électronique capable d’assurer la conversion et la capture vidéo et elle peut être installée dans le slot PCI libre de la carte mère. En dehors du PC, cette carte d’acquisition est intégrée dans une clé USB de numérisation dotée ou non de câble, ou dans un boîtier pourvu d’horloge de synchronisation et de câble supplémentaire. Le convertisseur est alors mis entre l’ordinateur et le lecteur VHS, et relié l’un à l’autre par des câbles RCA (jaune pour capture vidéo, rouge et blanc pour l’audio) et le câble s-vidéo.

Une fois que tous les appareils sont branchés, un logiciel de capture et de montage vidéo livré sur un CD Rom ou téléchargé sur internet est à installer sur le PC. On lance ensuite la lecture et la capture vidéo et on suit les consignes affichées sur l’écran. Quand le fichier numérique converti est stocké dans le disque dur, avec le logiciel de montage on peut ajouter des modifications à notre guise.

Lisez aussi :  Comment devenir un manager de développement durable ?

Lorsqu’on obtient la vidéo définitive, il faut encoder son format en MP4 avec le codec H.264 afin de le transférer facilement vers une clé USB. Le débit d’encodage est de 7500 Kb/sec soit 3.5 Go/heure.

Articles similaires :

Ajouter un commentaire