vendredi 24 mai 2024 il est 06h27

Tout savoir sur les whiskys canadiens

Vous êtes un passionné de whisky en quête de nouvelles tendances en la matière ? Et si vous essayiez le whisky canadien ? Pour en apprendre davantage sur ce choix, poursuivez la lecture de cet article.

Les origines du whisky canadien


L’histoire du whisky canadien remonte au XIXe siècle. À cette époque, la production de la bière était très répandue au Canada. On a donc assisté à une émergence des premières distilleries, dont le but était de répondre aux besoins croissants des consommateurs. Il faut noter qu’à cette période, les principaux ingrédients utilisés pour la conception de ces boissons fortes étaient le seigle, le maïs et l’orge.

Ce mélange permettait d’obtenir des produits dotés d’un goût unique. Cette diversité d’ingrédients et de méthodes de production a participé en grande partie à forger l’identité du whisky canadien. C’est pourquoi on retrouve aujourd’hui sur le marché plusieurs solutions, dont le whisky Sortilège, avec des goûts uniques.

Le seigle : une marque distinctive du whisky canadien

Comme le raisin ou le cépage en France, le seigle joue un rôle majeur dans la fabrication du whisky canadien. En effet, il apporte à la boisson une légère amertume. Pour la distinguer des autres boissons, il lui confère également un arôme épicé. Toutefois, la teneur en cet ingrédient dans le whisky canadien peut considérablement varier d’une marque à l’autre.

Chez certains producteurs par exemple, on peut observer une grande quantité de seigle, ce qui rend la boisson plus épicée et plus poivrée. Chez d’autres par contre, la quantité est plus réduite ou parfois neutre, ce qui donne également des profils de saveurs différents. Avec cette diversité, vous avez la possibilité de trouver le whisky canadien dont le goût vous convient.

Lisez aussi :  Tout savoir de la cuvée Excellence du Château Saint-Maur

Conseils pour bien déguster un whisky canadien

Pour mieux apprécier les saveurs du whisky canadien, vous pouvez vous munir d’un verre à pied de forme de tulipe. Vous devez vous assurer que le service se fait à température ambiante, car le froid peut cacher les arômes et les saveurs. Après cela, les deux astuces suivantes vous seront précieuses :

Observez la couleur

Avant de goûter, prenez quelques instants pour examiner la couleur du whisky. Les nuances de couleur peuvent vous révéler des informations sur le vieillissement et le style du whisky.

Les whiskys canadiens ont généralement une belle teinte dorée ou ambrée, qui peut varier en fonction du type de fûts utilisés pour le vieillissement. Une couleur plus foncée peut indiquer une maturation plus longue ou des fûts de sherry, tandis qu’une couleur plus claire peut suggérer une maturation en fûts de bourbon.

Sentez les arômes

Approchez délicatement votre nez du verre et prenez le temps d’explorer les arômes. Tourbillonnez légèrement le whisky dans le verre pour libérer davantage de parfums. Essayez d’identifier les différentes notes olfactives qui se dégagent.

Les whiskys canadiens peuvent présenter une palette aromatique variée, allant des arômes de caramel et de vanille aux nuances de fruits secs, de miel, voire de notes légères de céréales. Prenez des notes mentales des arômes qui vous viennent à l’esprit.

À la suite de tout cela, prenez votre temps puis savourez ! 

Articles similaires :

Ajouter un commentaire